jeudi 14 avril 2011

Société - 14 Avril



Source du l’image.


L’hypocrisie d’un gouvernement (pléonasme ?)

Vous pensez que le dernier budget du gouvernement libéral visait spécifiquement les étudiants et les babyboomers ? vous avez raison - je ne vous apprends rien ici. Mais là ou c’est vraiment vicieux, c’est que notre bon gouvernement s’apprête a imposer une taxe cachée sur certaines catégories de livres scolaires. Ici encore, on vise les étudiants - Jean Charest a sans doute une dent contrer les étudiants, ça ne s’explique pas autrement. Quelques mots sur cette nouvelle taxe :

Au Québec, il n’y a pas de TVQ sur les livres. Seul la TPS s’applique. Je ne vous apprends rien. Mais voilà que notre bon gouvernement a décidé de cibler les étudiants avec une taxe cachée : à compter du 1er mai, si un livre est vendu avec un cédérom, la TVQ va s’appliquer. Ici, on touche principalement le livre collégial et universitaire. Mais ça va plus loin ; si, dans un livre, on donne un accès a du matériel complémentaire sur Internet, à l’aide d’un mot de passe, le livre devient taxable aussi ! C’est pure démagogie ! De plus, la Loi est tellement mal écrite qu’encore aujourd’hui, les maisons d’éditions scolaires à se ce qui doit être taxé ou non. Et c’est pas les fonctionnaires à Québec qui sont d’un grand secours ; selon que tu parles à Pierre, Jean ou Jacques, telle catégorie de livres est taxable. Ou pas ! Cibole !

Y’a pas à dire, not’ bon gouvernement a décidé de faire payer les étudiants, au propre comme au figuré. Et devinez qui on va blâmer pour l’augmentation des prix des livres scolaires ? Ben oui, comme d’habitude, les maudites maisons d’éditions millionnaires qui vont «encore» s’en mettre pleins les poches !


Merci m’sieur Charest de mépriser les jeunes, les vieux, les familles, les petits gagne-pain et d’en faire porter la faute sur les «autres»... Parlez-moi d'un gouvernement responsable ... N'importe quoi !

3 commentaires:

vieuxbandit a dit...

J'ai encore un signet du temps de l'arrivée de la TPS et j'aime encore son slogan, malheureusement encore d'actualité: Taxer les livres, c'est imposer l'ignorance.

Ce que tu racontes... j'en reviens pas. Ça donne le goût d'écrire l'équivalent francophone de Steal this book, version 2011. (Ah mais ça serait quoi, Téléchargez ce livre illégalement? Ouan, pas moi cette auteur-là...)

Bob August a dit...

>Ce que tu racontes... j'en reviens pas.
À quelques jours de l'application de la Loi, nous ne sommes toujours pas certain de ce qui doit ou pas faire l'objet de cette nouvelle taxe ...

Trader a dit...

Cette stratégie fiscale, en plus d'être vicieuse, ne rapportera même pas de gros montants, d'autant plus que les impacts sur la vie étudiante ne sera pas banale.

Crétinisme.