dimanche 14 mars 2010

Compte de mots - 14 Mars




Les grandes marées ; les grandes déceptions...

J’ai fais mes débuts dans l’univers romanesque de Jacques Poulin avec son merveilleux roman «La tournée d’automne». J’avais donc vraiment hâte de lire ce que plusieurs considèrent être son chef-d’oeuvre voir même comme un classique de la littérature québécoise : «Les grandes marrées». Désolé, mais moi je n’ai absolument pas embarqué dans ce cirque étrange. Disons que le premier tiers du livre m’a plu ; sa rencontre avec Marie, le temps qu’ils mettent à s’apprivoiser, se connaître et s’aimer est très beau, mais le reste du roman est un cirque étrange qui a gâché mon plaisir de retrouver Jacques Poulin, avec des personnages plus invraisemblables les uns que les autres. Une oeuvre triste comme un dimanche de pluie au mois de mars.

J’ai vite fait de mettre le roman sur pile des livres à donner sans regret...


Jacques Poulin
«Les grandes marées»
Babel
Août 2008 pour cette édition
ISBN : 9782742706792
CCR : 111,1.r/POU

4 commentaires:

vieuxbandit a dit...

Ah, moi j'aime tout de Poulin depuis que j'ai découvert Volkswagen Blues. Inégal, peut-être, mais toujours onirique et tendre. Et faut pas se fier à son style maladroit: c'est fichtrement travaillé pour en arriver à ça.

Éloi a dit...

J'avais adoré ce livre lorsque je l'ai lu, à l'époque du cégep. Je l'ai relu il y a quelques années, en me délectant à l'avance de revivre cette expérience. À mon grand étonnement, j'ai réagi comme toi, et je l'ai abandonné en cours de route. Peut-être est-ce l'effet de la maturité?

Trader a dit...

Je n'ai lu qu'un seul Jacques Poulin. Il s'agit de Volkswagon blues que j'ai assez aimé. Ça se tient et ça se lit jusqu'au bout, quand bien même on ne peut s'empêcher de le comparer avec d'autres road novel...

Je vois que dans ton billet du jour, tu viens de l'acheter. Bonne lecture!

Bob August a dit...

Salut Trader ! Je compte bien lire VW Blues. Je t'en reparle sous peu...